Bioaddict



flash info
Publié Le 26 Septembre 2016 à 17h59
 

"Non, il n'y a pas de bio à deux vitesses"

Devant l'inquiétude des consommateurs qui constatent que le bio envahit les grandes surfaces, et qui craignent un abaissement de la qualité des produits bio cultivés de façon industrielle, le Président de l'Agence Bio, Didier Perréol, par ailleurs fondateur du Groupe Ekibio, a déclaré à Bioaddict ce mercredi 21 septembre 2016, lors de la présentation des chiffres montrant la croissance historique du bio en France, qu'il n'y avait pas aujourd'hui de bio à deux vitesses et qu'il fera tout pour qu'il n'y en ait pas .

Il a ainsi rappelé que la réglementation bio européenne, très exigente et contraignante, est la seule actuellement en vigueur, et qu'elle s'applique de la même façon à tous les produits bio des pays de l'Union Européenne, quel que soit le lieu de production ou de vente.

Quant aux produits bio importés d'autres pays que ceux de l'Union Européenne, ils doivent également respecter cette même réglementation. Ainsi, pour commercialiser des produits issus de l'agriculture biologique, tout opérateur (qu'il soit producteur, préparateur, distributeur ou importateur) doit avoir été contrôlé par un organisme certificateur agréé par l'Institut National de l'Origine et de la qualité (INAO) et disposer des certificats correspondants.

A ce jour 9 organismes sont agréés pour le contrôle des produits biologiques en France : Ecocert, Bureau Veritas, Agrocert, Certipaq Bio, Certisud, Certis, Bureau Alpes Contrôles, Qualisud, et Biotek Agriculture.

Cette réglementation est accessible sur le site www.agencebio.org



Retrouvez tous les Flash Infos :