Santé: lancement d'une étude prenant en compte l'impact des pesticides et des perturbateurs endocriniens

L'Institut National de Veille Sanitaire (INVS) va lancer une vaste étude de santé publique auprès d'un échantillon de 4000 adultes âgés de 18 à 74 ans, et de 1000 enfants âgés de 6 à 17 ans résidant en France métropolitaine. Cette étude a pour objectifs de mesurer l'exposition de la population à certaines substances présentes dans l'environnement dont les pesticides ( insecticides, herbicides, fongicides) et autres perturbateurs endocriniens, notamment ceux entrant dans la composition des contenants alimentaires en plastique, de décrire les consommations alimentaires, les niveaux d'activité physique et de sédentarité, l'état nutritionnel de la population, et de mesurer la fréquence de maladies chroniques répandues (diabète, asthme...) ainsi que certains facteurs de risque cardiovasculaire.
Cette étude permettra ainsi de mieux connaitre l'état de santé de la population française et notamment les conséquences de l'exposition aux produits chimiques phytosanitaires de synthèse utilisés par les agriculteurs, mais aussi par les particuliers.