Ségolène Royal veut remettre le feu dans les cheminées parisiennes

Ségolène Royal a déclaré sur France 2 qu'elle n'était pas d'accord avec l'arrêté préfectoral qui va interdire les feux dans les cheminées à foyer ouvert à Paris et d'autres localités situées en Ile de France à partir du 1er janvier 2015. Cette décision, qui a pour but de limiter les émissions de particules fines très toxiques pour la santé, est considérée par la Ministre de l'Ecologie comme étant "un peu absurde" et "ridicule". "Elle veut donc changer cette décision qui par ailleurs, selon elle, ne serait pas appliquée faute de sanctions.

Les parisiens qui ne font qu'un ou deux petits feux par an dans leur cheminée à l'occasion des fêtes de Noël sont sur les braises et attendent avec impatience de savoir ce qu'il en est.

Les flambées dans les foyers fermés, poêles et inserts, pour se chauffer au bois, ne sont pas concernées par la décision préfectorale car la combustion complète du bois n'entraine pas d'émission des particules fines.

"Que les Français se rassurent, je vais changer cette décision qui ne va pas dans le bon sens", a déclaré Mme Royal sur France 2, précisant avoir été "saisie" de ce dossier par des associations de consommateurs. "J'ai été moi-même très surprise, surtout des chiffres qui ont été utilisés. On nous a fait croire que les feux de cheminée polluaient plus que les voitures diesel", a-t-elle expliqué. "Il faut être un peu raisonnable. Je ne suis pas favorable à une société des interdictions".

La question est : n'y a-t-il pas d'autres priorités plus importantes et plus urgentes pour lutter contre la pollution ?