Accueil / Articles / Environnement / Journée mondiale de l’eau le 22 mars 2010 : " De l’eau propre pour un monde sain "
eauévénement

Journée mondiale de l’eau le 22 mars 2010 : " De l’eau propre pour un monde sain "

Avatar photo

Mis à jour le

Publié le

Par Bioaddict

Préservons l'or bleu! ONU-Eau consacrera la Journée mondiale de l'eau 2010 au thème de la qualité de l'eau, reflétant ainsi l'importance des deux thèmes, quantité et qualité, pour la gestion des ressources en eau. Les activités de la Journée mondiale de l'eau 2010 auront pour but de faire passer des messages sur la qualité de l'eau et son importance pour les écosystèmes et le bien-être de l'humanité.

Préserver l’or bleu

Les citoyens du monde entier seront invités le 22 mars prochain par l’ONU-Eau à prendre conscience de  » la nécessité d’entretenir des écosystèmes sains et d’assurer le bien-être de l’humanité en relevant les défis croissants que pose la qualité de l’eau pour la gestion des ressources en eau.  »

La journée mondiale de l’eau 2010 vise aussi à encourager les gouvernements, les organisations, les communautés et les individus dans le monde entier à s’engager sur ce thème, en participant à des activités telles que la prévention de la pollution, le nettoyage des cours d’eau et des lacs, et leur restauration dans le but d’améliorer la qualité de l’eau.

Site officiel de la Journée mondiale de l’eau 2010

D’après la troisième édition du Rapport mondial des Nations Unies sur l’évaluation des ressources en eau de mars 2009, l’accès aux services de base liés à l’eau (eau potable, assainissement et production alimentaire) demeure insuffisant pour une large part du monde en développement. On estime à plus de cinq milliards (67% de la population mondiale) le nombre de personnes qui ne disposeront pas d’un accès à des installations sanitaires décentes en 2030.

 » Les tendances actuelles suggèrent que plus de 90 % de la population mondiale utiliseront des sources d’eau potable salubre d’ici cette échéance. L’objectif du Millénaire pour le développement concernant l’eau potable ( réduire de moitié d’ici 2015 le pourcentage de la population qui n’a pas accès de façon durable à un approvisionnement en eau potable salubre) est donc en bonne voie, sauf en Afrique sub-saharienne où 340 millions d’Africains ne bénéficient pas d’un accès à une eau potable bonne pour la santé.

En revanche, le monde est loin d’atteindre l’objectif relatif à l’assainissement. Ainsi, près de 500 millions de personnes n’ont pas accès à des installations sanitaires décentes en Afrique, parmi bien d’autres régions également en retard dans ce domaine « , indique l’Unesco.

Dans les pays en développement, 80 % des maladies sont liées à l’eau et causent la mort prématurée de trois millions de personnes chaque année. 5 000 enfants meurent chaque jour de diarrhée, soit un toutes les 17 secondes.

Au total, un dixième des maladies au niveau mondial pourraient être évitées grâce à une amélioration de l’approvisionnement, de l’assainissement, de l’hygiène et de la gestion des ressources en eau.

Lire notre « Enquête spéciale santé-environnement : Eau du robinet ou en eau en bouteille, que faut-il boire ?« 

Lire « Pas d’eau ça craint ! » La nouvelle campagne de Quiksilver pour la protection de l’eau« 

Le concours des Héros de l’Eau

Pour la Journée mondiale de l’eau, Rainett, leader en Europe sur les produits d’entretien écologiques récompensera, en partenariat avec le WWF-France, les meilleures initiatives en faveur de la protection de l’eau douce et des milieux aquatiques.

Une conférence-débat sera organisée à l’occasion, en présence de Chantal Jouanno, Secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie afin d’échanger sur la thématique de l’or bleu, de sa qualité, directement liée à notre santé et celle de notre environnement et de la fonction essentielle qu’elle joue dans le maintien de la biodiversité.

 » Et le défi est de taille car l’eau demeure une ressource fragile et limitée. Rappelons que sur terre, 97 % de l’eau de surface est salée. Les 3 % restant constituent les réserves d’eau douce de la planète, or seul 0,3 % de l’eau douce est exploitable par l’homme, le reste étant inaccessible, emprisonné dans les calottes polaires et les glaciers.

Autre problème majeur, aujourd’hui, on estime que seule la moitié de nos eaux usées est traitée de façon satisfaisante avant son retour dans les cours d’eau. 50 % de nos détergents se retrouve donc dans l’environnement naturel. Ces produits participent à la contamination chimique de notre planète : certains de leurs composants sont toxiques, persistent dans l’environnement et/ou s’accumulent dans les organismes. Il en est ainsi du triclosan, utilisé comme antibactérien, des muscs de synthèse, qui parfument les produits ou des phosphates, utilisés contre l’action du calcaire (agent adoucissant) « , indique le WWF France.

Lire « Les blocs WC : toxiques pour l’homme et l’environnement« 

C’est pourquoi, en partenariat avec le WWF-France, Rainett a décidé d’initier le concours des Héros de l’eau.

Pour cette deuxième édition du concours, qui s’intègre pleinement dans la campagne  » Génération Biodi’v  » initiée par le WWF en ce début d’année, trois catégories de trophées seront décernées :

– Trophée Rainett – catégorie association : une association qui oeuvre pour la préservation des eaux douces et des milieux aquatiques sera récompensée pour des actions déjà réalisées.
– Trophée Rainett – catégorie carrière professionnelle : une personne sera récompensée pour son parcours professionnel, son investissement et son militantisme dédiés à la préservation des eaux douces et des milieux aquatiques.
– Trophée Rainett – catégorie initiative individuelle : un citoyen sera récompensé pour une action novatrice, déjà réalisée, pouvant être dupliquée ou pour son rôle de lanceur d’alerte.

Chaque vainqueur se verra remettre la somme de 3 000 € pour poursuivre son programme d’actions de protection de l’eau.

Le jury, composé des membres fondateurs, (WWF-France et Rainett) et d’experts, spécialistes des milieux aquatiques et professionnels de l’environnement, donnera son verdict le 22 mars prochain.

Site des Héros de l’eau 2010

Emilie Villeneuve

Info+

L'Assemblée générale des Nations Unies a adopté le 22 décembre 1992 la résolution A/RES/47/193 qui déclara le 22 mars de chaque année "Journée mondiale de l'eau", à compter de l'année 1993, conformément aux recommandations de la Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement (CNUED), exprimées dans le Chapitre 18 (Ressources en eau douce) d'Action 21.

Cette résolution invitait les États à consacrer ce jour selon le contexte national, en concrétisant des actions telles que la sensibilisation du public par des publications, des diffusions de documentaires, l'organisation de conférences, de tables rondes, de séminaires et d'expositions liés à la conservation et au développement des ressources en eau et à la mise en oeuvre des recommandations d'Action 21.

Actions menées par la mission Eau Douce du WWF-France, soutenue par Rainett :

- Protection des zones humides qui ont un rôle majeur dans le cycle de l'eau
- Lutte contre les pollutions des eaux (phosphates, nitrates, PCB, pesticides...).
- Lutte contre la politique du tout barrage sur la Loire, l'Allier et sur le Gabas dans le sud-ouest, et contribution à la sauvegarde du saumon, espèce en voie d'extinction.
- Protection des marais communaux du Marais Poitevin qui abritent une faune et une flore diversifiées, par le maintien d'un pâturage extensif.
- Protection depuis 1976 du seul lieu de reproduction français du flamant rose en Camargue.

Partagez cet article