Accueil / Articles / Alimentation bio / Le vert et le vin : du vin bio sinon rien !
boissonsvinviticulteurs

Le vert et le vin : du vin bio sinon rien !

Avatar photo

Mis à jour le

Publié le

Par Bioaddict

Le site le vert et le vin propose une large sélection de vins issus de l'agriculture biologique ou en cours de conversion, provenant de toutes les régions viticoles en France et en Suisse.

Acheter votre vin bio sur internet

Il est maintenant indéniable que parmi les meilleurs vins, on trouve de plus en plus de vins issus de vignes cultivées en bio ou en biodynamie et ce constat est encore plus net si l’on ajoute ceux qui ne sont pas déclarés en bio mais qui en sont très proches.

La viticulture bio repose sur le rejet de tous produits chimiques, pesticides, fongicides ou fertilisants.

Le vert et le vin est un site qui propose une sélection d’une centaine d’appellations différentes avec plus de 400 vins référencés. Jean-Marc Imberdis, qui a fondé le site en juin 2008, les a tous dégustés avant de les séléctionner.

Les prix sont très intéressants car identiques à ceux pratiqués chez le vigneron, départ cave. Il y a donc de bonnes affaires à faire!

Vous pourrez faire votre séléction en fonction de plusieurs critères : régions, appellations, producteurs, couleurs ou prix.  Afin de vous aider dans le choix de vos vins, trois pictogrammes vous accompagneront encore tout au long de vos recherches: vin de soif, vin de bouche, vin de fête.

Après avoir pris commande sur le site, comptez une semaine pour la livraison (partout en France et dans de nombreux pays européens).

A lire aussi : Réchauffement climatique : une  » alerte au rouge  » pour les vins

Contact : 09 63 23 72 06 de 8h à 18h; contact@levertetlevin.com

Pour l’amour du vin bio…

Jean-Marc IMBERDIS, fondateur du site Le vert et le vin, est un fervent passionné de vins bio et nous explique pourquoi :

« Amateur de vins depuis de nombreuses années, j’ai découvert que j’éprouvais souvent plus de plaisir à consommer des vins issus de l’agriculture biologique que des vins de la viticulture classique. Une formation en viticulture-oenologie à Beaune, et quelques « stages » chez différents vignerons m’ont permis de mieux comprendre cet état de fait.

Afin que l’originalité d’un terroir, c’est-à-dire un cépage sur un type de sol et dans certaines conditions climatiques, puisse s’épanouir pleinement, le vigneron doit faire en sorte que ses pratiques de culture ne contrarient pas la nature environnante. Adieu les désherbants et engrais chimiques qui perturbent la vie du sol et modifient la croissance de la vigne. Exit les traitements foliaires qui, parce qu’ils vont jusqu’à la sève, peuvent modifier la photosynthèse et altérer les sensations organoleptiques voire la robe. C’est à ce prix, souvent cher payé, quand la météo ne se montre pas clémente, que le vigneron rentrera une vendange plus « saine » permettant une vinification plus « naturelle ».

La vinification, justement. C’est l’acte qui justifie que le vin bio n’existe pas légalement. Car à partir du moment où un produit bio (le raisin) subit une transformation, il ne peut plus revendiquer ce « label ». Mais c’est aussi en exerçant cet art que le vigneron magnifiera sa récolte afin qu’elle soit le reflet de son terroir. Et c’est à partir d’un raisin sain que pourront se mettre en place une vinification et un élevage les plus naturels possibles. Sans interventions extérieures (levures exogènes) ou à minima (filtration, chaptalisation, SO2). Il est d’ailleurs à signaler qu’une charte existe, en principe appliquée par les vignerons certifiés. Or c’est souvent sur ce point qu’une différence peut exister entre les vins. C’est la raison pour laquelle ce site effectue une sélection.

Si ce site ne présente que des vins bio, c’est un choix personnel. Un choix qui se veut citoyen, voire militant. Il se trouve simplement que je préfère le mieux au plus…Peut-être une utopie dans le monde qui nous entoure. Mais la vie d’un Don quichotte n’est-elle pas plus enivrante que celle d’un mouton ?.. »

A lire aussi : Vin bio : les raisins du succès!

Bonne dégustation à tous!

Stella Giani

Info+

Pour pouvoir produire et commercialiser des vins bio certifiés, les viticulteurs doivent respecter la réglementation européenne CEE 2029/91 du 24 juin 1991. Cette réglementation inclut entre autres la non utilisation de produits chimiques ou OGM durant la culture et l'entretien de la vigne ainsi que le respect rigoureux des méthodes de vinification biologique. Le produit doit également être contrôlé par un organisme certificateur bio. En France, six organismes de certifications ont été agréés par le gouvernement : Ecocert, Qualité France, ULSAE, Agrocert, Certipaq et ACLAVE.

Le vin peut être étiqueté comme " produit à partir de raisins issus de l'agriculture biologique " si le cultivateur a obtenu la certification biologique. Mais cela ne garantit pas que le vin soit biologique. En effet, un vin peut être produit à partir d'une culture biologique des raisins et être passé par tous les traitements chimiques de la vinification conventionnelle....

A l'intérieur de l'Union Européenne, chaque pays est responsable de certifier ses propres producteurs de vin en accord avec la loi européenne. La plupart des pays délèguent ce pouvoir à des organismes de certifications indépendants qui sont ensuite régulés par le ministère de l'agriculture.

Partagez cet article