Accueil / Articles / Environnement / Les spécialistes du climat préparent le prochain rapport du Giec
changements climatiques

Les spécialistes du climat préparent le prochain rapport du Giec

Avatar photo

Mis à jour le

Publié le

Par Bioaddict

Près de 200 scientifiques spécialistes du climat se retrouvent cette semaine à Brest pour une réunion de travail préparatoire à la rédaction du prochain rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec), l'organe international de référence sur le changement climatique, attendu pour 2014.

Le rapport du Giec est le document qui, tous les six ou sept ans depuis 1988, fait le point sur les connaissances et les impacts avérés ou envisageables de l’élévation de la température globale. Le quatrième et dernier rapport date de 2007.

Le rapport du groupe scientifique est attendu pour 2013, soit un an avant la publication du rapport de synthèse final.

« Le rapport du groupe scientifique est publié un peu en avance de façon à ce que les scientifiques qui étudient les impacts du changement climatique et les aspects socio-économiques puissent s’appuyer sur ce qui est dans ce rapport », a indiqué Jean Jouzel membre du bureau du Giec.

La rédaction de ce rapport doit durer plus de deux ans, a-t-il souligné, Brest accueillant la deuxième réunion de rédaction, après une première en Chine à l’automne dernier et une prochaine programmée au printemps 2012 au Maroc.

Pour le cinquième rapport dans son ensemble, 831 auteurs ont été retenus du monde entier, dont « 60% de nouveaux auteurs », a souligné Rajendra Pachauri, président du Giec avec notamment « plus d’auteurs des pays en développement et plus de l’ex-Union soviétique ».

Voir le site du Giec.

A lire aussi : Changement climatique : le GIEC publiera un rapport dédié aux événements extrêmes en novembre

Info+

L'Organisation des Nations unies et ses États membres, sensibles à la gravité et au caractère mondial du problème du changement climatique que leur a soumis la communauté scientifique, ont décidé de prendre des mesures à l'échelle du globe. Ils ont adopté en 1992 la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et, cinq ans plus tard, le Protocole de Kyoto.

Depuis, l'élaboration d'un régime multilatéral sur le climat au-delà de 2012 est un des enjeux majeurs de la diplomatie internationale en cours et à venir. Ainsi l'éventail élargi des discussions a pour contrepartie l'introduction du sujet dans plusieurs forums extérieurs aux Nations Unies et à sa Convention-cadre (G8, Forum des économies majeures sur l' Énergie et le Climat...) qui sont autant d'occasions pour les chefs d'État d'échanger sur le problème en complément du cadre onusien afin de faire progresser les efforts internationaux de lutte contre les changements climatiques.

La prochaine conférence des Nations Unies sur le climat se déroulera du 28 novembre au 9 décembre à Durban, en Afrique du Sud.

Partagez cet article