Accueil / News / Alerte santé: l’ibuprofène peut entrainer des accidents cardio-vasculaires mortels

Alerte santé: l’ibuprofène peut entrainer des accidents cardio-vasculaires mortels

Avatar photo

Mis à jour le

Publié le

Par Bioaddict

L’Agence européenne du médicament (EMA) vient de rappeler que l’ibuprofène, un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) pouvant être acheté sans ordonnance, très efficace pour traiter la douleur et la fièvre, et donc très utilisé, pouvait provoquer des accidents cardio-vasculaires à forte dose.

Selon l’EMA, l’ibuprofène, sous forme de comprimés ou sous forme injectable, augmente « légèrement » le risque de problèmes cardio-vasculaires, comme l’infarctus ou l’accident vasculaire cérébral (AVC), chez les patients prenant au moins 2400 mg par jour, ce qui correspond à la dose maximale autorisée.

Déjà en 2011, une méta-analyse publiée dans le « British Medical Journal » avait montré qu’un malade sous ibuprofène avait 77 % de risques de plus de décéder qu’un patient prenant un placebo.

L’Agence précise en outre que le risque n’est pas seulement posé par l’ibuprofène mais par tous les AINS dont le dexibuprofene, qui lui présente un risque cardio-vasculaire à une dose plus faible, dès 1 200 mg par jour.

Les médicaments de cette famille pharmacologique, aujourd’hui à tort banalisés, ne doivent donc être utilisés, notamment par les patients ayant des problèmes cardio-vasculaires, circulatoires, ou des antécédents d’accident vasculaire cérébral (AVC), que pendant des périodes très courtes et à des doses faibles . Et en cas d’inefficacité l’avis d’un médecin est indispensable.

A savoir : L’ibuprofène est un médicament commercialisé depuis les années 60 sous divers noms commerciaux, comme Advil ou Nurofen.