Accueil / News / Alimentation: le trafic de viande de cheval est de retour…

Alimentation: le trafic de viande de cheval est de retour…

Avatar photo

Mis à jour le

Publié le

Par Bioaddict

Une opération anti-fraude menée par Eurojust, l’agence européenne de coordination judiciaire, dans sept pays d’Europe, dont la France, a permis de démanteler un nouveau réseau de trafic de viande de cheval basé en Belgique.

Les auteurs de ce trafic ont été interpellés ce vendredi 24 avril aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne et en France.

Selon Eurojust entre 2010 et 2013, 4700 chevaux impropres à la consommation ont été abattus (en France à Marseille selon l’enquête) et introduits frauduleusement, après falsification de leurs documents, dans la chaîne alimentaire légale. Sur le seul territoire français, 400 passeports équins contenant des anomalies ont été saisis. Les services vétérinaires vont par ailleurs examiner plus de 200 chevaux découverts lors de l’opération.

« Il s’agissait d’animaux de récréation, ayant parfois participé à des compétitions sportives, et qui avaient donc pu ingérer des médicaments, et notamment des antibiotiques », selon la RTBF, la Radio Télévision Belge Francophone. L’abattage de cette catégorie de chevaux pour la consommation par l’homme est formellement interdit. L’alimentation et les médicaments administrés aux chevaux qui sont élevés pour leur viande sont strictement encadrés.

Cette viande de cheval a probablement été recyclée dans les produits alimentaires cuisinés.