Accueil / News / Au Brésil les animaux sauvages sont victimes d’un trafic lucratif

Au Brésil les animaux sauvages sont victimes d’un trafic lucratif

Avatar photo

Mis à jour le

Publié le

Par Bioaddict

Petits oiseaux chanteurs, grands aras bleus et jaunes d’Amazonie, perroquets verts, singes, tortues, serpents, pumas… le trafic d’animaux n’épargne aucune espèce au Brésil, même celles en voie de disparition. AFP a déclaré que 80% d’oiseaux sont retirés en fraude de la forêt par an et près de 90% meurent pendant leur transport.