Accueil / News / Barrage de Sivens: c’est une grenade offensive qui a tué l’écologiste Rémi Fraisse.

Barrage de Sivens: c’est une grenade offensive qui a tué l’écologiste Rémi Fraisse.

Avatar photo

Mis à jour le

Publié le

Par Bioaddict

Le Procureur de la République d’Albi, Claude Dérens, vient d’annoncer lors d’une conférence de presse que Rémi Fraisse, retrouvé mort sur le chantier du barrage de Sivens (Tarn), lors d’une manifestation pacifique, aurait été victime d’une grenade offensive lancée par les gendarmes, car des traces de TNT ont été retrouvées par la police scientifique sur les vêtements de ce jeune écologiste âgé de seulement 21 ans. Rémi Fraisse est donc mort parce qu’il a voulu dénoncer un projet de barrage écologiquement absurde, très couteux à construire et économiquement très discutable car il ne profite qu’à une petite minorité d’agriculteurs.
Toute l’équipe de Bioaddict est profondément émue par ce drame qui n’aurait jamais du se produire si le Gouvernement, le Premier Ministre Manuel Valls, et le Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, avaient fait preuve de bon sens en ne se fondant pas seulement sur les autorisations administratives dont on sait combien elles peuvent être manipulées, mais en écoutant les arguments que les écologistes défendent depuis longtemps. Des arguments dont la validité vient d’être confirmée par un rapport d’expertise demandé par Ségolène Royal qui, elle, sentait bien que le dossier avait été mal étudié. Et il est proprement choquant d’entendre des Députés (Hervé Mariton…) et Ministres (Bernard Cazeneuve…) oser affirmer avec un aplomb et un cynisme incroyables que cette mort serait la conséquence de la dérive des écologistes, vers la contestation systématique et la violence…