Accueil / News / Cameroun : une unité d’élites de 600 soldats pour lutter contre le braconnage

Cameroun : une unité d’élites de 600 soldats pour lutter contre le braconnage

Avatar photo

Mis à jour le

Publié le

Par Bioaddict

Le Cameroun s’investit pour protéger sa faune un an après le massacre de 300 éléphants dans le parc national de Bouba N’Djidda (nord-Cameroun). Afin d’éviter une incursion de braconniers étrangers, une opération baptisée « Peace at Bouba N’Djidda » a été lancée le 15 novembre dans la zone du parc qui s’étend sur 220.000 hectares, mobilisant, selon l’armée, plus de 600 soldats du Bataillon d’intervention rapide (BIR), une unité d’élite, notamment déployée dans la péninsule de Bakassi où sévissent pirates, rebelles et bandits. « Les opérations (militaires) du Cameroun d’une taille record vont représenter un nouveau standard » dans la lutte contre le braconnage, se réjouit Jules Caron, en charge de la communication de l’ONG World Wildlife Fund (WWF) en Afrique centrale.