Accueil / News / Le coup d’éclat de Greenpeace dans la centrale de Nogent-sur-Seine

Le coup d’éclat de Greenpeace dans la centrale de Nogent-sur-Seine

Avatar photo

Mis à jour le

Publié le

Par Bioaddict

Dans un communiqué, Greenpeace précise s’être introduit vers 06H00 dans cette centrale « pour faire passer le message que le nucléaire sûr n’existe pas ». Interrogé sur France Info, le ministre de l’Industrie, Eric Besson, a évoqué de possibles « dysfonctionnements » et a avoué sa surprise. Et pour cause ! Si les militants de Greenpeace disent avoir mis 15 minutes à atteindre le réacteur de la centrale nucléaire EDF de Nogent-sur-Seine, dans l’Aube, les gendarmes à leurs trousses ont, eux, mis quatre longues heures pour les interpeller.