Accueil / News / Niger : inquiétude autour de la nouvelle mine d’uranium géante d’Areva

Niger : inquiétude autour de la nouvelle mine d’uranium géante d’Areva

Avatar photo

Mis à jour le

Publié le

Par Bioaddict

La CRIIRAD et l’ONG nigérienne Aghir in man ont exprimé mercredi à Valence leurs inquiétudes sur le démarrage d’une exploitation par Areva de la mine d’uranium géante d’Imouraren (Niger), prévue fin 2013, et ses conséquences sur l’environnement et la santé des populations. Mais pour la Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité (CRIIRAD), dont le siège est à Valence, et l’association nigérienne, l’exploitation de cette mine va conduire « à l’assèchement et à la contamination des ressources en eau et à la disparition des espaces pastoraux sur des centaines de kilomètres carrés ». François Hollande s’était pourtant prononcé pour une accélération de la mise en exploitation de cette mine, qui doit produire quelque 5.000 tonnes d’uranium par an à plein régime.