Accueil / News / Pour les agriculteurs, ressemer sa propre récolte sera interdit ou taxé

Pour les agriculteurs, ressemer sa propre récolte sera interdit ou taxé

Avatar photo

Mis à jour le

Publié le

Par Bioaddict

Plusieurs associations écologistes et paysannes craignent ainsi une mainmise accrue de la filière semencière sur l’accès aux graines, via un droit de propriété étendu aux récoltes et aux graines qui en sont issues. Avec la taxe, « même les agriculteurs qui se passent des semences commerciales doivent payer pour ces semences », déplore Guy Kastler, délégué général du réseau Semences paysannes et membre de la Confédération paysanne. Le militant redoute que la part des semences de ferme ne s’amenuise, à mesure que ces dernières deviennent plus chères et donc moins intéressantes pour l’agriculteur. Entre cette taxe et l’interdiction de ressemer ses propres graines, l’agriculteur est de plus en plus incité, non plus à produire, mais à acheter ses semences. D’où la crainte d’une dépendance accrue aux entreprises semencières.