Accueil / Articles / Alimentation bio / Oeufs bio : pourquoi ils sont meilleurs ?
alimentationoeufs

Oeufs bio : pourquoi ils sont meilleurs ?

Avatar photo

Mis à jour le

Publié le

Par Bioaddict

80% des oeufs consommés en France proviennent de l'élevage de poules en batterie. Les oeufs bio garantissent pourtant un mode d'élevage et un aliment d'une qualité supérieure.

Oeufs bio : pourquoi ils sont meilleurs ?

Les Français restent les premiers consommateurs d’oeufs de l’Union Européenne. Plus de 14,3 milliards d’oeufs ont été produits en 2008, soit 873 970 tonnes. Mais sur ces cinq dernières années, la production d’oeufs biologiques n’a progressé que de 1.8 %, selon l’Agence Bio , en charge de l’observatoire des productions biologiques.

Les effectifs de poules pondeuses élevées en système alternatif étaient estimés à 8.4 millions de poules en 2007, soit seulement 18.4 % du cheptel de pondeuses en France. Et dans ce système on ne dénombre que 1.62 millions de pondeuses bio (effectif estimé en 2007 à partir des données de l’agence Bio, du SYNALAF, Syndicat national des labels avicoles de France, de l’ITAVI, Institut national de l’aviculture et de la DGAL, direction générale de l’alimentation).

Pourtant quand on compare les modes d’élevage des poules pondeuses bio et non bio, le choix des oeufs bio parait logique.

Des apports nutritionnels en plus ?

« Le mode d’élevage des poules a son importance. En fonction de ce qui est donné aux poules, les oeufs ont un intérêt variable. Les aliments composés de divers ajouts stimulants la ponte ou de colorants posent problème. Or cette indication ne figure pas sur les oeufs, d’où le conseil d’acheter plutôt des oeufs bio », souligne le Docteur Laurent Chevallier dans le livre « Impostures et vérités sur les aliments ».

L’Afssa, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments, a réalisé en 2003 un rapport intitulé « Evaluation nutritionnelle et sanitaire des aliments issus de l’agriculture biologique« .
Selon l’agence, la teneur en macro-éléments minéraux de l’oeuf est peu variable. Cependant, la teneur en certains oligo-éléments (iode, sélénium) présente des coefficients de variation élevés, essentiellement liés à l’alimentation, et non au système d’élevage (claustration ou parcours extérieur).

Des études montrent que l’influence de l’alimentation de la poule pondeuse n’affecte pas la composition des constituants majeurs de l’oeuf (lipides, protéines) mais affecte le profil des acides gras. Les oeufs bio contiennent donc des acides gras de meilleure qualité et sont plus riches en oméga 3 mais « il est peu probable que le mode de production biologique ait des conséquences notables sur la valeur nutritive de l’oeuf ».

Comment savoir si les oeufs sont bio ?

Regardez la coquille de votre oeuf, seul le premier numéro imprimé dessus indique de quelle manière la poule a été élevée :

  • Seul le chiffre 0 signifie que les oeufs sont certifiés agriculture biologique. Sur la boîte est mentionné « oeufs de poules élevées en plein air » et le logo AB.
  • Le chiffre 1 mentionne que les poules sont élevées en plein air. Attention, en plein air ne signifie pas qu’elles sont nourries avec des aliments issus de l’agriculture bio. En journée, les poules ont un accès à un parcours extérieur en majeure partie recouvert de végétation (4 m2 de terrain par poule). Le label rouge en fait partie.
  • Le chiffre 2 est pour l’oeuf de poule élevée au sol. Celle-ci ne vit pas dans une cage mais reste à l’intérieur des bâtiments. Les poules ne doivent pas dépasser le nombre de 12 au m2 et disposent de perchoirs.
  • Le chiffre 3 correspond aux oeufs de poules élevées soit dans des cages conventionnelles (4 à 5 poules entassées dans chaque cage; la surface de vie de chaque poule est de 550 cm2 soir, celle une feuille de papier A4), soit dans des cages aménagées. Dans ce cas, on peut compter jusqu’à 60 poules par cages (Perchoir, nid artificiel et coin litière). Les cages pouvant être empilées les unes sur les autres dans un bâtiment fermé sur 3 à 6 étages sous lumière artificielle.

Après avoir identifié que les oeufs sont bio reste une autre étape : faire le tri entre les trois différents labels de qualité proposés.

Comment choisir ses oeufs bio

1. Le label AB

C’est celui que l’on retrouve le plus souvent sur les boites d’oeufs. Il assure que les poules pondeuses sont nourries avec des aliments issus de l’agriculture biologique à 90 %. Cette alimentation est sans OGM, dont 65 % de céréales. Elle est principalement produite sur la ferme ou provient d’exploitations biologiques de la même région.

Les poules pondeuses sont élevées dans des bâtiments, au sol et non en cage. Elles ne peuvent être plus de 3000 à l’intérieur (1m2 pour 6 bêtes). Elles ont la possibilité de se rendre à l’extérieur (4 m2 par animal). La lumière artificielle est autorisée pendant 16 heures au maximum et est coupée durant huit heures.

Les vitamines de synthèse identiques aux vitamines naturelles sont autorisées, mais pas les acides aminés. Les médicaments vétérinaires allopathiques chimiques de synthèse ou d’antibiotiques à des fins de traitement préventif sont interdits. L’homéopathie, les extraits de plante et les oligo-éléments sont en outre recommandés pour soigner les pondeuses.

Les poules sont vaccinées et reçoivent des traitements antiparasitaires ainsi que des plans d’éradications obligatoires.

Le coupage de bec est autorisé s’il vise à améliorer la santé, le bien-être ou l’hygiène des animaux.

2. Le label Nature et Progrès est plus strict

L’alimentation est 100% bio et n’autorise aucune vitamine de synthèse. Les poules ne reçoivent aucun vaccin et leur bec n’est en aucun cas sectionné. Elles disposent chacune de 10 m2 à l’extérieur et de plus d’un mètre carré à l’intérieur. La lumière artificielle est cependant autorisée ; au maximum 16 heures. Le repos sans lumière artificielle est fixé au minimum à 8 heures.

3. Le label Demeter apporte également des garanties supplémentaires

Les parcours extérieurs sont obligatoires pour les poules pondeuses qui doivent être éclairées naturellement pendant la journée. L’éclairage est fixé à 10 heures de suite la nuit. Aucun bec ne doit être sectionné. Les bêtes disposent de 50 m2 d’espace chacune, de bac à fientes et de perchoirs tandis qu’elles ont accès à un parcours extérieur couvert par de la végétation ou partiellement protégé par un toit. La moitié de l’alimentation, 100 % bio, doit être produite sur le domaine ou en collaboration avec un autre domaine Demeter.

Info+

A partir du 1er janvier 2012, l'élevage des poules pondeuses en cages conventionnelles (dites "non aménagées") sera interdit selon la directive 1999/74/CE.

Les poules pondeuses ne pourront être élevées que dans des cages aménagées ou selon d'autres systèmes comme l'élevage au sol ou en liberté. Dans une cage aménagée, les poules doivent disposer de 750 cm2 au moins par poule, d'un nid, d'une litière, d'un perchoir haut de 15 cm2 et d'un dispositif pour le raccourcissement des griffes. Les poules élevées au sol ne seront plus que 9 au m2. Les éleveurs et les exploitants ont bénéficié d'une longue période de transition pour se conformer à cette mesure et la Commission a suivi l'état d'avancement de l'application des dispositions de la directive dans les États membres.

Mais le CNPO (Comité National pour la Promotion de l'Œuf), organisation interprofessionnelle française, souhaite que le gouvernement français et l'Union européenne repousse l'échéance de 2012 à 2022.

Partagez cet article