Accueil / Articles / Environnement / On a testé le vélo électrique
transports

On a testé le vélo électrique

Avatar photo

Mis à jour le

Publié le

Par Bioaddict

A l'heure où l'écologie et les problèmes de pollution préoccupent la société, le vélo est devenu un mode de transport à la mode. Parallèlement au vélo traditionnel, le marché du VAE (Vélo à assistance électrique) connait un succès grandissant.

Qu’est-ce qu’un VAE (Vélo à assistance électrique) ?

Un VAE est un vélo à part entière, mais doté d’un moteur, alimenté par une batterie, et qui génère une assistance significative au pédalage. Le moteur est un dispositif électromécanique convertissant l’électricité provenant de la batterie en force mécanique. Attention, le VAE donne une assistance au pédalage et non une propulsion comme sur un cyclomoteur. La consommation d’énergie d’un VAE est négligeable: 1 € les mille Km !

Pédaler sans se fatiguer, c’est là l’avantage principal du VAE. Il offre la possibilité de transporter des enfants ou des courses, et de gravir des côtes, sans efforts supplémentaires. On peut ainsi atteindre 25 km/heure avec quelques coups de pédales et éviter d’arriver en sueur à destination.

Le vélo électrique, au regard de la loi française et européenne, reste un vélo :

• Pas d’immatriculation (les cyclomoteurs doivent être immatriculés depuis le 1er juillet 2004), ni de brevet de sécurité routière.
• Pas d’assurance spécifique.
• Port du casque non obligatoire, (nous vous le conseillons néanmoins pour plus de sécurité).
• Utilisation des pistes cyclables.

Les batteries sont-elles fiables et écologiques?

La recherche a été très active ces dernières années dans ce domaine et les vélos électriques de nouvelle génération sont équipés de batteries sûres, fiables et de plus en plus performantes. Il en existe plusieurs types qui ont chacune leurs caractéristiques.

Actuellement, les vélos électriques sont équipés principalement de batteries au Lithium, mais également de batteries Ni-Mh ( Nickel Métal Hydrure ), ou de batteries Plomb, bien que la technologie Plomb tende à disparaître dans les nouveaux modèles.

Il faut savoir que c’est le rapport voltage / ampérage qui détermine la performance de la batterie. Le voltage influant sur la puissance et l’ampérage sur l’autonomie.

La batterie plomb:

C’est la technologie la plus éprouvée, celle employée par l’industrie automobile. A la seule différence que dans une batterie de vélo à assistance électrique, l’ensemble acide + eau est sous forme gélatineuse, ce qui permet de la manipuler sans contrainte. Elle supporte en moyenne 300 à 350 cycles de charge à 100%.Il faut la stocker pleine et la recharger au minimum tous les 3 mois. Le prix d’une batterie gel Plomb est d’environ 150€.

Avantages : C’est une batterie qui ne nécessite pas de précautions d’emploi particulières, qui ne coûte pas cher, qui ne comporte quasiment aucun effet mémoire et qui a un taux d’auto décharge relativement faible (5 à 10% par mois).

Inconvénients : Elle est sensible aux variations de température, et elle est lourde, environ 9 Kg pour une batterie de vélo électrique. La technologie plomb qu’elle utilise est très polluante même si son recyclage est aujourd’hui assez bien maîtrisé.
Une batterie plomb est constituée de plastique, d’acier et d’acide sulfurique. L’acide sulfurique et le Plomb sont récupérés. L’acide sulfurique est purifié et réutilisé, car très demandé par l’industrie chimique. Quant au Plomb, de nos jours, on n’ extrait quasiment plus de minerai. La consommation étant relativement faible, l’essentiel provient du recyclage. Le plastique, lui, suivra le chemin du recyclage habituel. Ce qui fait, qu’une batterie Plomb est recyclée à plus de 90% !

La batterie Ni-Mh:

Elle supporte en moyenne 500 cycles de charge. Son poids varie de 4 à 5 kilos. Elle coûte entre 250 et 350 €.

Avantages : l’absence de cadmium et de plomb, deux matériaux très polluants. Les batteries NiMH équipent notamment les voitures hybrides comme la Toyota Prius.

Inconvénients: le taux d’auto décharge plus important que les autres technologies. Il faudra donc bien penser à recharger la batterie de votre vélo électrique au minimum une fois tous les 3 mois. Il faut la stocker pleine. Il est même possible de la stocker en charge, le chargeur se coupant automatiquement une fois la batterie pleine et se redéclenchant dès que la batterie perd de sa charge.

La batterie au Lithium:

La technologie Lithium est la plus performante à ce jour. C’est celle que l’on retrouve sur les téléphones mobiles, les ordinateurs portables, etc. Il faut la stocker entre 45 et 60 % de sa charge et penser à la recharger une fois tous les 6 mois minimum.

Avantages : Elle est plus puissante et plus légère (1,5 à 3 kilos) qu’une batterie Ni-Mh. Elle ne possède aucun effet mémoire. Elle permet plus de cycles de charge possibles (de 600 à 1000 cycles, selon les fabricants).

Inconvénients : Elle est très onéreuse, et son recyclage n’est pas maîtrisé. Les éléments chimiques la composant étant instables, sa durée de vie d’environ 5 ans, à pleine capacité, est effective dès la fin de son processus de fabrication.

Buzibi : le paradis du vélo électrique à Paris

Vous désirez découvrir les vélos électriques ? Le magasin Buzibi, situé dans le 13ème arr. à Paris, possède un choix de nombreuses marques: Matra, Giant, Koga, Sparta, Velys,…

Vous y trouverez des modèles allant de 1000€ à 3000€.

Si vous désirez tester, la location d’un vélo est également possible. Comptez 5€ pour une heure et 25€ pour la journée.

L’adresse : 67, rue Croulebarbe – Paris 13 – Tél: 01 47 07 16 75
Ouvert du mardi au dimanche10h à 19h, lundi 14h à 19h

Découvrez leur site

Christina Vieira

Info+

LA LEGISLATION DU VELO A ASSISTANCE ELECTRIQUE

Législation française et européenne:

* La puissance nominale du moteur ne doit pas dépasser les 250 watts.
* Le moteur se déconnecte dès que le vélo électrique atteint 25 Km/h.
* L'assistance électrique ne fonctionne que si l'utilisateur pédale. Un capteur de pédalage permet d'actionner ou couper le moteur.

Qu'est-ce que l'effet mémoire d'une batterie?

L'effet de mémoire est un phénomène qui altère la capacité d'une batterie à fournir de l'énergie. Seules les Ni-Cd et les Ni-MH sont soumises à l'effet de mémoire, les batteries au Lithium quant à elles ne sont pas concernées.

L'effet mémoire est rencontré sur des batteries qui ne supportent pas la surcharge et qui se déchargent par élément, du plus au moins chargé. Si on recharge sa batterie avant qu'elle ne soit totalement déchargée, le chargeur se stoppera (pour éviter la surcharge) dès qu'il détectera qu' un élément est totalement chargé. Et ce, même si les autres ne sont pas chargés totalement. On se servira alors d'une batterie que l'on ne peut plus charger d'avantage, mais qui ne peut pas délivrer 100% de ses capacités. Ce qui oblige à décharger totalement sa batterie, pour pouvoir recharger à 100% tous les éléments et donc avoir une batterie totalement opérationnelle

Partagez cet article