Bioaddict



Viandes : pourquoi préférer le bio

Publié Le 2 Juillet 2009 à 04h46
 
Toutes les viandes bio destinées à l'alimentation humaine sont produites par des éleveurs qui doivent à respecter un cahier des charges très précis pour garantir la qualité des produits.
Le cahier des charges concernant la viande bio est défini par une réglementation française (Loi de 1980 et son décret d'application de 1981,et 1996). Cependant, dans tous les domaines couverts par la réglementation européenne, les cahiers des charges nationaux prévoyant des mesures plus contraignantes que celles de l'UE, sont abrogés depuis le 1er janvier 2009 (Règlement Européen du 5 septembre 2008 entré en application le 1er janvier 2009).
Le cahiers des charges français concernant les animaux bio ne subsiste donc aujourd'hui que pour les produits en attente de règles détaillées au niveau européen, à savoir : les lapins , les autruches, les escargots, les espèces aquacoles et leurs dérivés.

-Principales dispositions de la réglementation concernant la viande bio:

Les éleveurs d'animaux bio doivent s'engager à respecter le cahier des charges suivant :

1) La production animale hors sol est interdite.

2) L'utilisation de médicaments vétérinaires allopathiques chimiques de synthèse, ou d'antibiotiques , à des fins de traitement préventif est interdite.

3) L'utilisation de substances destinées à stimuler la croissance ou la production (y compris les antibiotiques, les coccidiostatiques et autres auxiliaires artificiels de stimulation de la croissance), ainsi que l'utilisation d'hormones ou de substances analogues, en vue de maîtriser la reproduction ou à d'autres fins (par exemple, induction ou synchronisation des chaleurs), sont interdites.

4) Lorsqu'en dépit des mesures préventives destinées à garantir la santé, un animal vient à être malade ou blessé, il doit être traité immédiatement, si nécessaire dans des conditions d'isolement et dans des locaux adaptés.
-Les produits phytothérapiques, les produits homéopathiques, les oligo-éléments doivent être utilisés de préférence aux médicaments vétérinaires allopathiques chimiques de synthèse ou aux antibiotiques,
-Si les mesures se révèlent inefficaces pour combattre la maladie ou traiter la blessure, et si des soins sont indispensables pour épargner des souffrances ou une détresse à l'animal, il est possible de recourir à des médicaments vétérinaires allopathiques chimiques de synthèse, ou à des antibiotiques, sous la responsabilité d'un médecin vétérinaire. Mais en dehors des vaccinations, des traitements antiparasitaires et des plans d'éradication obligatoires, si un animal ou un groupe d'animaux reçoit au cours d'une période de douze mois plus de trois traitements à base de médicaments vétérinaires allopathiques chimiques de synthèse ou d'antibiotiques, ou plus d'un traitement si leur cycle de vie productive est inférieur à un an, les animaux concernés ou les produits obtenus à partir de ces animaux ne peuvent être vendus en tant que
produits biologiques .

5) Les additifs, auxiliaires technologiques, et autres substances et ingrédients utilisés dans la transformation d'aliments pour animaux, doivent respecter les principes relatifs aux bonnes pratiques de fabrication et doivent être conformes aux règles de la production biologique.

6) Pour que des végétaux et produits végétaux destinés à l'alimentation animale soient considérés comme biologiques, les règles doivent avoir été mises en oeuvre sur les parcelles concernées pendant une période de conversion de deux ans au moins avant l'ensemencement ou, dans le cas des pâturages et des fourrages pérennes, de deux ans au moins avant l'utilisation des produits comme aliments pour animaux provenant de l'agriculture biologique.
Les règles de conversion s'appliquent à la totalité de la surface de l'unité de production sur laquelle des aliments pour animaux sont produits.

7) La phase finale d'engraissement des bovins adultes destinés à la production de viande peut avoir lieu à l'intérieur, pour autant que la période passée à l'intérieur n'excède pas un cinquième de leur vie et, en tout état de cause, une période de trois mois.

La qualité des viandes animales bio

Tous les morceaux de viande bio bénéficient du logo AB et sont certifiés par Ecocert .
L'alimentation des animaux, conformément à la réglementation de l'agriculture biologique, est à base d'herbe fraîche, de foin et de céréales bio l'hiver. Elle est donc 100% biologique, sans utilisation de farines animales, et sans OGM . Les animaux sont élevés en plein air. En outre, en cas de maladie seuls les traitements phyto-thérapeutiques sont autorisés.

 

José Vieira