Bioaddict



Bio, équitable, durable : les labels alimentaires qui s'engagent vraiment... et les autres

Publié Le 28 Mai 2021 à 18h09
 
Les ONG Action Aid France, Bio Consom'acteurs et Fair(e) un monde équitable ont mis au point une "boussole des labels", un outil d'analyse qui compare les engagements bio, équitables, éthiques et écologiques des 18 labels alimentaires les plus connus pour aider les consommateurs à "faire le tri entre ce qui relève du marketing et les réels engagements".
"La Boussole des labels" est un guide pratique qui passe les 18 labels alimentaires les plus connus au crible de 30 critères. A consulter et télécharger sur le site www.bioconsomacteurs.org.

 

Tous les labels n'offrent pas les mêmes garanties. Certains sont publics, d'autres privés. Difficile de s'y retrouver !

Si le nombre de logos a explosé, c'est bien parce que certaines marques y voient l'opportunité de se montrer plus vertes, plus justes, plus durables... sans rien changer à leurs pratiques. Certains logos deviennent alors un simple outil de com'. Ils servent à la fois à séduire des consommateurs de plus en plus exigeants, et convaincre les pouvoirs publics que ces entreprises sont de plus en plus vertueuses et n'ont pas besoin d'être régulées. C'est ce que révèle le rapport Big Corpo, qui décortique la manière dont les grandes entreprises utilisent la Responsabilité sociale des entreprises (RSE) pour défendre leurs intérêts particuliers, séduire les consommateurs et influencer les politiques.

Pour révéler qui s'engage vraiment et ceux qui font du "greenwashing", les trois ONG Action Aid FranceBio Consom'acteurs et Fair(e) un monde équitable ont ainsi analysé et comparé les 18 labels* alimentaires les plus connus autour de 30 critères économiques, sociaux et environnementaux, en s'appuyant sur des expertises, des entretiens avec des chercheurs, ainsi que des études de terrains.

"Cet outil a pour vocation de permettre aux consommatrices et consommateurs de se repérer dans la multitude de labels publics, privés, marques et mentions de valorisation que nous voyons fleurir dans les rayons. Véritable outil de sensibilisation et d'accompagnement au changement, il apporte des informations aux citoyens qui souhaitent agir au travers de leurs choix de consommation" explique l'ONG Bio Consom'acteurs.

"Il s'agit pour nous d'envoyer à certains labels et aux marques le signal qu'il faut mettre en cohérence le dire et le faire. L'affichage cache trop souvent des conditions de travail indignes et de production irresponsables" précise Fair(e) un monde équitable.

Ce que révèle cette "boussole des labels" :

- les labels Bleu Blanc CoeurBienvenue à la fermeLabel Rouge et Haute Qualité Environnementale n'apportent aucune garantie environnementale ou sociale. Ils autorisent les OGM, les pesticides, les fermes usines pour les élevages, les cultures sous serres chauffées, et ne prennent pas en compte la protection de la biodiversité ni le respect des fondamentaux du commerce équitable.

- les labels Demeter (agriculture en biodynamie), Bio Cohérence et Nature et Progrès sont ceux qui apportent le plus de garanties concernant la protection de l'environnement, le bien-être animal, la valorisation des circuits courts et du local. Ces labels privés, qui s'ajoutent à la certification bio officielle AB, imposent une production bio sur la ferme, une limitation de la taille des élevages et incitent à la vente directe (ce que ne garantie pas le label AB).

- le label Rainforest Alliance est le plus mal noté des labels liés au commerce equitable. Il autorise les substances potentiellement dangereuses et les OGM dans les produits alimentaires, ne garantie pas de prix rémunérateur pour les agriculteurs basé sur les coûts de production, ni de partenariats économiques équilibrés et de longue durée entre les agriculteurs et les acheteurs, ni de prime aux projets collectifs de développement durable.

- pour le label bio et équitable le plus exigeant, c'est le label Biopartenaire qui arrive en haut du podium.

Face aux allégations trompeuses de certains labels, les ONG Action Aid France, Bio Consom'acteurs et Fair(e) un monde équitable demandent au gouvernement de mettre en place des réglementations publiques exigeantes et contraignantes qui permettraient de réguler cette "jungle des labels", et qui permettraient aux consommateurs de ne plus se faire abuser.

Le guide Boussole des labels bio équitables (8 pages avec les tableaux comparatifs) est consultable gratuitement et téléchargeable sur internet (sur les sites des ONG) depuis le 18 mai.

ME

(*) Les 18 labels analysés et comparés sont : Agriculture biologique (AB), Fair for life, Agri-Ethique, Bio équitable en France, Equitable biologique français, Bio cohérence, Accueil Paysan, Nature & Progrès, Demeter, Equitable et bio, Producteurs paysans, Bleu-Blanc-Coeur, Label Rouge, Bienvenue à la ferme, Fairtrade Max Havelaar, World Fair Trade organisation, Haute Valeur Environnementale, Rain Forest alliance.