Accueil / Articles / Alimentation bio / Petits pots pour bébé : notre selection des 5 meilleures marques
À la unealimentation

Petits pots pour bébé : notre selection des 5 meilleures marques

Avatar photo

Mis à jour le

Publié le

Par Bioaddict

La diversification alimentaire peut être une source d’inquiétude pour de nombreux parents, soucieux d’offrir le meilleur pour leur enfant. Toutefois, face à la diversité de l’offre, choisir une marque de petit pot pour bébé peut s’avérer être un défi de taille. C’est pourquoi, afin de vous guider dans cette étape importante, nous avons sélectionné plusieurs marques de petits pots pour bébé. À vous de choisir !

Notre sélection de marques de petits pots pour bébé

Babybio, la marque qui cultive l’amour de bien faire

Pionnière de l’alimentation infantile bio française, Babybio offre une gamme complète de produits bio et locaux pour bébé. Engagée depuis toujours pour une production 100% française et un approvisionnement au plus près de chez vous, Babybio a créé plus de 70 filières françaises.

En 2018, la marque lance ses propres fermes où ses deux agriculteurs passionnés cultivent de bons ingrédients et variétés telles que la courge violina ou encore les toutes premières fraises bio et françaises pour bébé ! La marque joue également la carte de la transparence, en indiquant clairement les origines de ses ingrédients en face avant de ses emballages pour aider les parents dans leur recherche de produits locaux.

Babybio se distingue par la variété de saveurs qu’elle propose avec plus de 35 recettes, cuisinées avec des ingrédients originaux comme la grenade d’Occitanie ou encore la Courgette zébrée, idéales pour éveiller les papilles de bébé. Elaborées sans ingrédients superflus et avec beaucoup d’amour.

De la première cuillérée jusqu’à ses 15mois et plus, Babybio a à cœur d’accompagner l’éveil de nos jeunes pousses grâce à des recettes et des textures qui évoluent en fonction de leurs besoins.

Potpotam, le bio au goût authentique

Potpotam est une marque de petits pots destinée aux bébés de 4 à 15 mois et plus, proposant des produits exclusivement issus de l’agriculture biologique. Toutes les viandes proviennent de fermes françaises. Les légumes sont quant à eux issus de productions locales ou européennes.

Les aliments proposés sont cuisinés à vapeur basse température afin de préserver autant que possible les vitamines, les nutriments et les saveurs de chaque ingrédient. Tous les petits pots sont sans additif et sans sel ajouté. La marque propose des recettes variées de petits pots (élaborés à l’aide d’un diététicien spécialiste de la petite enfance), adaptées aux besoins nutritionnels des tout-petits. Potpotam propose également une gamme de petits pots sans allergènes. Seul bémol : l’enseigne produit uniquement des petits pots à base de légumes, couvrant ainsi uniquement les besoins relatifs aux repas de midi et du soir.

Good goût, le goût de l’essentiel

Good goût est la marque ayant misé sur l’essentiel. En proposant des recettes simples tout en réduisant le nombre d’aliments présents dans chaque petit pot, l’objectif est de privilégier la découverte de chaque saveur. Les recettes restent variées et offrent la possibilité de s’exempter des principaux allergènes (arachide, lait, gluten, fruits à coques…). Aucune trace de conservateur, d’OGM, d’huile de palme ou encore de sucre ajouté. Les produits couvrent l’ensemble des besoins journaliers de bébé de 0 à 3 ans, du petit-déjeuner au dîner.

Good goût propose des produits bio, à l’exception des poissons, issus de la pêche durable (label MSC). Et bien que tous les produits soient fabriqués en France, tous ne proviennent pas de l’hexagone. En effet, certains produits, du fait de leur nature, sont originaires des quatre coins du monde.

Popote, les gourdes au goût réaliste

Exclusivement issus de l’agriculture biologique, les petits pots pour bébé Popote offrent une palette variée de plus de 32 ingrédients. Leur composition dépourvue d’allergènes, d’additifs et de sucre ajouté les rend particulièrement appréciables.

Popote se démarque également par la diversité des textures offertes, qu’elles soient lisses, moulinées ou qu’elles contiennent de petits morceaux, convenant ainsi aux enfants dès le début de la diversification jusqu’à 12 mois et plus. De la purée aux soupes et aux compotes, la gamme Popote accompagne les tout-petits tout au long de la journée.

Ces petits pots sont majoritairement fabriqués en France ou en Europe, à l’exception des mangues et des bananes.

Blédina, les petits pots populaires

Conçus pour accompagner les bébés de 4 à 36 mois, les petits pots Blédina se composent d’une large gamme d’ingrédients et de recettes adaptées à tous les repas de la journée, du petit-déjeuner au dîner, en passant par le déjeuner et le goûter.

Blédina propose une gamme bio parmi ses produits. À ce jour, près de 70 % des ingrédients présents dans les petits pots proviennent de France. Les autres sont originaires d’Europe, voire du monde entier pour certains.

Parallèlement, la marque propose un large choix de petits pots pour bébé exemptés de trois principaux allergènes courants : les fruits à la coque, le gluten et la protéine de lait de vache. Toutefois, il reste important de noter que certains produits contiennent des additifs.

Comment choisir ses petits pots pour bébé ?

Le choix de la marque de petit pot pour bébé dépend des choix et des préférences de chaque parent. Cependant, pour être sûr d’offrir de bons produits, il est impératif de s’appuyer sur des critères objectifs. En effet, il est parfois bon de prendre du recul afin de faire des choix éclairés et conformes à vos aspirations. Pour vous aider dans cette démarche, voici les critères que nous avons pris en considération.

La certification biologique

Le mode de production est un élément qu’il est préférable de prendre en compte. En choisissant une agriculture biologique, vous optez pour une démarche durable et respectueuse de l’environnement, qui exclut notamment la présence d’OGM ou de produits chimiques de synthèse. Il s’agit d’un mode de consommation plus responsable. Nous vous encourageons donc à rechercher la présence de cette certification sur l’emballage.

La provenance des ingrédients

Toujours dans une logique de consommation responsable, nous vous conseillons d’opter pour des produits d’origine française, idéalement issus de producteurs locaux. Ce critère est souvent révélateur des valeurs et de l’engagement des marques.

L’absence d’additifs

Bien que peu d’additifs soient autorisés dans les petits pots pour bébé, il reste tout de même préférable de sélectionner des produits sans additifs.

Le choix des allergènes

Afin de vous laisser le choix quant à l’introduction des allergènes et de minimiser les risques liés aux allergies alimentaires, il est essentiel de bien s’informer sur les ingrédients contenus dans les petits pots. Privilégiez ainsi les marques donnant le choix et offrant une clarté et une transparence totale quant à cette information.

La variété des produits

Lors de la phase de diversification alimentaire, il est important de faire découvrir diverses saveurs à votre bébé. C’est pour cela que nous vous conseillons de sélectionner une marque proposant un large éventail d’ingrédients. L’idéal est également d’opter pour une enseigne proposant des recettes adaptées à chaque moment de la journée pour faciliter votre quotidien.

L’âge recommandé

Pour vous éviter de changer à de multiples reprises de marques en quelques mois seulement, nous vous recommandons de choisir une enseigne de petits pots pour bébé allant de la diversification jusqu’à 15 mois et plus.

10 conseils pour une diversification réussie

La diversification alimentaire est considérée comme une étape fondatrice de la vie d’un enfant. Toutefois, le passage du lait à la découverte de nouvelles saveurs n’est pas toujours évident. Et, bien que chaque bébé soit différent, nous vous avons listé dix conseils qui vous permettront probablement de débuter la diversification alimentaire dans les meilleures conditions.

1. Pas d’interdits

Contrairement aux idées reçues, les dernières recommandations de Santé publique France ne restreignent pas l’introduction de certains aliments pour les bébés. Au contraire, tous les groupes d’aliments peuvent être introduits dès le début de la diversification, y compris les aliments dits allergènes.

2. Attention au sucre

Les produits sucrés ne sont pas non plus considérés comme interdits. Néanmoins, il est recommandé de les introduire le plus tardivement possible. La consommation doit quant à elle rester contrôlée et limitée. L’objectif n’est pas de bannir, mais plutôt de proposer une quantité raisonnable.

3. Ne pas oublier les manières grasses

Les matières grasses sont indispensables pour le cerveau des enfants à partir de 6 mois. C’est pour cela que Santé publique France recommande de toujours d’ajouter des matières grasses, que ce soit dans les petits pots du commerce ou dans les préparations maison. Privilégiez davantage des matières grasses végétales, telles que l’huile de tournesol ou l’huile de colza.

4. Un environnement favorable

Outre le contenu du petit pot, c’est également l’environnement de la prise du repas qui s’avère être décisive. Ainsi, évitez autant que possible la présence d’écrans (pour les parents, les enfants, mais aussi en fond sonore !).

5. Le bon positionnement

Pour bien manger, encore faut-il être correctement installé. Pensez donc à asseoir votre bébé dans un siège adapté : éviter donc les genoux, les sièges auto, les transats… Côté parent, il est préférable de se positionner en face de son enfant. La cuillère devra plutôt être tenue vers le bas pour éviter le risque de fausse route.

6. Patience

Il est possible qu’un bébé n’apprécie pas un nouvel aliment du premier coup. Pas de panique, il lui faut parfois du temps pour s’habituer à un nouveau goût, à une nouvelle saveur, une nouvelle texture… Dans le cas d’un refus, n’hésitez pas à proposer de nouveau le même aliment à quelques jours d’intervalle, et ce, jusqu’à 10 fois. Cette méthode peut parfois permettre à votre enfant d’aimer de nouveaux aliments !

7. Ne pas forcer

Proposer à plusieurs reprises est une chose, forcer en est une autre. La règle est simple : ne forcez pas un enfant à manger ! Il s’agit malheureusement du meilleur moyen pour créer du dégoût, voire une opposition à tous les repas.

8. Faites confiance à votre bébé

Chaque enfant est unique, alors pourquoi leur appétit ne le serait pas ? Ayez donc confiance en votre bébé. Les enfants sont en capacité de réguler leur appétit et de savoir lorsqu’ils ont faim ou lorsqu’ils sont rassasiés. Observez votre enfant afin de recueillir des indices sur son état de faim. Si vous remarquez qu’il ouvre la bouche, qu’il tente d’attraper son assiette et se penche vers son plat, il exprime probablement qu’il a faim. À l’inverse, s’il repousse la cuillère, fait non de la tête ou recrache les aliments, cela peut être sa manière de signaler qu’il n’a plus faim.

9. Laissez bébé explorer

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est préférable de laisser son enfant « jouer » avec la nourriture. Les couleurs et les textures attirent la curiosité de bébé : il a besoin de toucher et de jouer avec la nourriture pour mieux l’accepter. Alors, armez-vous de patience et laissez-le explorer !

10. Respectez le rythme

Chaque enfant est unique : certains sont friands de nouvelles découvertes, tandis que d’autres le sont moins. Et c’est parfaitement normal : les bébés n’aiment généralement pas changer leurs habitudes. C’est pour cela que parfois, la diversification peut prendre un peu plus de temps que ce que vous envisagiez. Pas de panique, respectez simplement le rythme de votre bébé avec patience et compréhension.

FAQ

Quand proposer à bébé ses premiers petits pots ?

La diversification alimentaire peut débuter à partir de 4 mois révolus, c’est-à-dire jusqu’au début du 5e mois. Il est à noter qu’au-delà de six mois, le lait (maternel ou infantile) ne permet plus de couvrir l’ensemble des besoins nutritionnels de votre bébé. Indépendamment des aliments proposés, ils doivent être donnés sous la forme de purée lisse.

Quand faire découvrir à bébé de nouvelles textures de petits pots ?

Santé publique France recommande d’introduire de nouvelles textures dans les repas de bébé à partir de 6-8 mois. Cette démarche doit intervenir environ 2 mois après le début de la diversification. Plusieurs signes permettent également de confirmer qu’il est temps de proposer de nouvelles textures : si les purées lisses et épaisses sont avalées sans aucune difficulté, s’il est capable de maintenir sa tête et son dos droit, s’il fait des mouvements de mâchonnement ou encore s’il essaye de prendre des aliments dans votre assiette. Proposez-lui d’abord des aliments écrasés avec la fourchette ou moulinés avec des petits morceaux nous. Puis, à partir de 9 mois, vous pourrez passer aux morceaux très mous.

Les petits pots pour bébé du commerce sont-ils sûrs ?

Concernant les petits pots pour bébé, la réglementation (issue de l’arrêté ministériel du 1er juillet 1976 « aliments destinés aux nourrissons et enfants en bas âge ») répond à des normes très strictes en matière d’hygiène, de fabrication et de composition. Quant aux contaminants, cette réglementation exige ainsi des garanties supérieures à celles qu’offrent les aliments de consommation courante, en imposant notamment des taux minimaux de nitrates et de pesticides.

Partagez cet article

Bioaddict utilise uniquement des sources de haute qualité, y compris des études évaluées par des pairs, pour étayer les faits contenus dans nos articles. Lisez notre processus éditorial pour en savoir plus sur la façon dont nous vérifions les faits et veillons à ce que notre contenu soit exact, fiable et digne de confiance.