biodiversité

Les algues : une matière première aux nombreux usages

Sommaire de cet article :

  1. Les algues : une matière première aux nombreux usages
  2. Que garantit le label bio pour les algues ?
On parle beaucoup des algues invasives qui prolifèrent, des algues qui salissent les plages, mais les algues ont également d'innombrables atouts : dans l'industrie alimentaire, dans la fabrication des cosmétiques, mais aussi pour remplacer le plastique ou encore fabriquer de la peinture écologique. Zoom sur leurs utilisations et sur ce que garantit le label bio.
Afficher le diaporama

Les algues dans l'industrie alimentaire

Au-delà des algues en tartare, en salade ou en makis, tendance forte venue du Japon, il existe bien d'autres manières d'utiliser les algues en alimentation...

Saviez-vous que les algues constituent 40% des gélifiants du marché, loin devant la gélatine d'origine animale (16%) ? Ces algues gélifiantes sont les carraghénanes, l'agar-agar et les alginates. On les retrouve par exemple dans les yaourts, certaines crèmes desserts, et même -plus original- sur les tranches de pommes sur les tartes industrielles (qui sont reconstituées pour qu'elles fassent toutes la même taille), les poivrons pour farcir les olives et bien d'autres préparations.

Les algues sont également de plus en plus consommées sous forme de compléments alimentaires pour leurs bienfaits pour le microbiote. Sans oublier les microalgues telles que la spiruline ou la chlorelle.

Et les algues sont de plus en plus utilisées en alimentation animale pour leur forte teneur en prébiotiques et leur richesse en fibres.

Les algues pour remplacer le plastique ?

Depuis une dizaine d'années, l'industrie s'intéresse aux produits pouvant se substituer au pétrole pour la production de matières plastiques. Par exemple, l'Algoblend, matériau composé à 50 % d'algues et 50 % de plastique et l'Algopack, composé à 100 % d'algues, sont proposés par la société bretonne Algopack. Si ces matériaux ne sont pas encore aussi élaborés ni performants que des plastiques (ce n'est qu'une question de temps), ils ont l'immense avantage d'être biodégradables en 12 semaines et de servir de fertilisant, car après tout c'est un des plus anciens usages des algues !

Les algues en cosmétique

[media]

L'industrie cosmétique est la deuxième utilisatrice d'algues aujourd'hui.
Riches en minéraux et en vitamines, les algues ont de nombreuses propriétés intéressantes pour notre épiderme... Ainsi, les algues vertes sont utilisées pour leurs propriétés hydratantes et leur richesse en magnésium, certaines algues rouges riches en vitamines A, B12 et en polysaccharides agissent sur la microcirculation et apportent un effet drainant et un meilleur teint, les algues bleues aident à lutter contre le vieillissement cutané, quant aux algues brunes, elles ont des vertus reminéralisantes, hydratantes, régénérantes et émollientes.
Si vous ouvrez votre placard de salle de bains, il y a fort à parier que vous trouviez des algues dans bon nombre de vos produits !

Les algues ? Je ne peux plus les voir en peinture...

Certaines algues vertes comme la laitue de mer produisent de l'acide acrylique, une molécule aux pouvoirs liants, utilisée pour la fabrication de plastiques, vernis, peintures et colles. Or cette molécule est aujourd'hui fabriquée à partir du pétrole ! Certaines entreprises ont ainsi commencé à utiliser les algues pour fabriquer de la peinture. Les peintures bretonnes Algo permettent ainsi de peindre tout en respectant l'environnement.
Toujours en peinture, certains résidus d'algues jouent également un rôle d'opacifiant, ce qui permet de remplacer les nanoparticules comme le dioxyde de titane.

C'est fou tout ce qu'on peut faire avec les algues...

On peut également utiliser des résidus de microalgues comme liant à mélanger au gravier et au sable pour fabriquer du bitume.

L'industrie pharmaceutique utilise les algues à la fois comme excipient, additif et principe actif. Les algues auraient de nombreuses vertus : éviter la décalcification, traiter certaines maladies de l'oesophage, et même lutter contre la dépression... Et la fucoxanthine, présente dans les algues brunes, pourrait limiter la croissance des cellules cancéreuses et la phycoérythrine des algues rouges serait susceptible de traiter des maladies dégénératives et d'améliorer le traitement de certains cancers.

Les algues ont ainsi beaucoup à offrir dans de nombreuses industries et sont une ressource d'avenir.

Christophe Duhamel, co-fondateur de Marmiton et auteur du
livre "Rien n'est interdit" aux éditions playbac

Info +

Le saviez-vous ? Les arbres des forêts et les algues marines sont les deux poumons de la Terre. La moitié de l'oxygène contenue dans l'atmosphère provient des océans. Les algues captent le CO2 atmosphérique, le transforment en glucose à l'aide des rayons solaires et rejettent de l'oxygène. Les algues comme les arbres permettent ainsi de lutter contre le réchauffement climatique !