Bioaddict



Teintures et textiles : gare aux colorants !

 
Selon l'Institut français du textile et de l'habillement (Ifth), un article textile teint avec un colorant à risque mal fixé présente des solidités teintures plutôt faibles, ce qui peut entraîner, en cas de transpiration par exemple, un dégorgement du colorant sur la peau. La liaison chimique azoïque est alors rompue et l'amine aromatique ainsi libérée est assimilée par l'organisme. Celle-ci, par l'intervention des azoréductases (enzymes dégradant l'amine), peut ainsi provoquer un risque de cancer.

Le principal risque d'absorption est le contact avec la peau car les amines aromatiques sont liposolubles. Un risque important qui est rarement pris en compte dans la pratique industrielle de certains pays qui font l'impasse des droits des travailleurs.
" Il existe également un risque considérable d'absorption par voie inhalatoire. Celle-ci peut se produire par inhalation de vapeurs, encore que la plupart de ces amines soient peu volatiles à température ordinaire, ou de poussières émanant de produits solides " indique Jeanne Mager Stellman dans l'Encyclopédie de sécurité et de santé au travail, avant de souligner les effets sur la santé.
Le cancer des voies urinaires (en particulier de la vessie), le risque d'intoxication aigüe qui peut produire des effets nocifs sur les globules rouges, la sensibilisation de la peau mais aussi des voies respiratoires... tous ces effets pathologiques sont dus à ces amines aromatiques.


Une enquête (Documents pour le médecin du travail n°85, 1er trimestre 2001) a été coordonnée par l'INRS, l'Institut National de Recherche et de Sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, sur ces colorants car plusieurs cas de dermatose allergique de contact aux colorants réactifs avaient été rapportés chez des salariés de l'ennoblissement textile. Elle démontre à travers diverses études des problèmes d'asthme, de dermite de contact et d'urticaire, des réactions d'irritations, des allergies cutanées...


Les ouvriers qui fabriquent nos jeans, nos vestes, nos tee-shirts sont les premières victimes des colorants présents dans les teintures. Des teintures que nous utilisons parfois chez nous pour redonner vie à nos vêtements.