énergie

Biocarburants 1ère génération : le bilan carbone pas très vert de l'ADEME

Sommaire de cet article :

  1. Energies renouvelables : la France veut mettre le paquet
  2. Un bilan sur les agrocarburants plutôt mitigé
  3. La bataille des carburants "verts" continue

D'après FNE, l'étude démontre aussi que les filières métropolitaines d'agrocarburants ont une efficacité énergétique plus faible et sont économiquement non concurrentielles vis-à-vis des agrocarburants tropicaux.

Pourtant, le ministre de l'agriculture Bruno Le Maire a réaffirmé hier, lors de l'inauguration d'une ligne de production de biocarburants en Seine Maritime, les ambitions françaises en matière de carburants "verts" de 7 % en 2010 contre 6,25 % en 2009.

" Les biocarburants sont une filière d'avenir", a affirmé Bruno Le Maire. " C'est un bon choix de la France, un bon choix pour l'environnement (...) C'est bon pour le développement économique et l'emploi ".

Pour Lionel Vilain, conseiller technique agricole de FNE : " La conséquence, c'est que l'incorporation obligatoire de 10 % d'agrocarburants dans les carburants conventionnels en Europe va se traduire par une déforestation accélérée des forêts brésiliennes, malaisiennes et indonésiennes. "

Ainsi, FNE demande au Gouvernement de tirer les conséquences de cette étude et de renoncer à toute politique favorisant la production et l'utilisation d'agrocarburants industriels en France.

Lire la synthèse du rapport "Analyses du cycle de vie appliquées aux biocarburants de première génération consommés en France"

Lire le rapport final "Analyses du cycle de vie appliquées aux biocarburants de première génération consommés en France"

Emilie Villeneuve

Info +

 

" Jean-Louis Borloo, ministre de l'écologie et Bruno Le Maire, Ministre de l'agriculture, se réjouissent de la démarche riche et fructueuse engagée dans l'esprit du Grenelle Environnement. Ils s'engagent à ce que l'expertise développée dans le cadre de l'étude alimente les discussions communautaires quant à l'application de la directive 2009/28/CE relative à la promotion de l'utilisation de l'énergie produite à partir de sources renouvelables. L'étude servira aussi de support à la contribution de la France auprès de la Commission européenne pour l'élaboration des mécanismes de certification internationale", indique un communiqué du ministère du développement durable.

Sources:

France Nature Environnement, FNE

Ministère du développement durable

Agence de l'environnement et de la maitrise de l'énergie, ADEME