Accueil / Articles / Alimentation bio / La diète végétale pour la prévention et le traitement de l’asthme
alimentation

La diète végétale pour la prévention et le traitement de l’asthme

Avatar photo

Publié le

Par Bioaddict

Rien qu’en France, l’asthme concerne près de 4 millions de personnes, hommes ou femmes et dans toutes les tranches d’âge. Autant dire qu’il s’agit d’une pathologie qui est tout sauf rare. Ce à quoi s’ajoute le fait que l’asthme ne se guérit jamais totalement et qu’il faut vivre avec au quotidien. Autant de raisons d’aborder la question des différentes possibilités de prévention et de traitement de l’asthme, dont certaines plutôt inattendues. En effet, si des traitements des crises d’asthme existent, il est aussi possible d’améliorer son quotidien en suivant une diète adaptée et riche en végétaux. On vous dit tout dans cet article !

Caractéristiques de l’asthme

Tout d’abord, avant d’entrer dans le vif du sujet, attardons-nous un instant sur ce qui caractérise l’asthme. Il s’agit d’une étape essentielle pour mieux comprendre le rôle (positif ou négatif) de l’alimentation sur cette pathologie.

L’asthme est une pathologie chronique inflammatoire des voies respiratoires. Lors d’une crise provoquée par un déclencheur (allergie, pollution, froid, infection, etc), celles-ci se rétrécissent, provoquant des difficultés respiratoires.

C’est en tenant compte de cette particularité que nous pouvons désormais aborder le rôle de la diète sur ce processus.

La diète à privilégier lorsque l’on souffre d’asthme

Lorsque l’on évoque l’asthme ou des difficultés respiratoires, la première chose qui nous vient en tête concerne la qualité de l’air que l’on respire. Il s’agit bien évidemment d’un facteur essentiel, mais ce n’est pas le seul. En effet, ce que l’on sait moins, c’est qu’une diète adaptée, riche en antioxydants, vitamines, fibres et minéraux, aurait des effets extrêmement positifs sur l’asthme.

Des études tendent à démontrer que le suivi au quotidien d’une diète dite “méditerranéenne” pouvait réduire de façon efficace les symptômes de l’asthme. Ce type de diète repose sur la consommation en abondance de légumes verts, de fruits, de poissons et de fibres.

Les effets positifs de ce type d’alimentation se font grâce à divers mécanismes d’action. C’est tout d’abord du côté des bienfaits des fibres qu’il faut regarder. Celles-ci, présentes en quantité dans les fruits, légumes et légumineuses, ont le pouvoir d’améliorer la santé du microbiote intestinal, qui aussi surprenant que cela puisse paraître, permet dans le même temps de réduire l’inflammation des voies respiratoires et donc le risque de crise d’asthme.

De plus, il semblerait que la consommation de poissons gras (maquereau, sardine, saumon, etc.) riches en oméga-3 une à deux fois par semaine ait aussi un effet anti-inflammatoire significatif.

Enfin, la consommation d’antioxydants, de potassium, de magnésium et de diverses vitamines protège de deux façons. Tout d’abord, ces nutriments ont eux aussi des vertus anti-inflammatoires. Mais leurs propriétés de renforcement du système immunitaire permettent aussi d’éviter les infections respiratoires responsables de nombreuses crises d’asthme pendant les saisons froides.

Le type d’aliments à éviter en cas d’asthme

Si comme nous venons de le voir, il existe une diète, principalement d’origine végétale (pas seulement) à privilégier, d’autres types d’aliments sont au contraire à éviter.

En effet, il semblerait que par exemple, la consommation abondante d’aliments d’origine animale tels que la viande et les produits laitiers puisse avoir un rôle inflammatoire à même de favoriser une crise d’asthme. 

L’autre type d’aliment à éviter lorsqu’on souffre d’asthme inclut tout ce qui s’apparente à de la junk food (fast-food, plats industriels, sucreries, etc). Ces derniers sont à éviter pour deux raisons majeures. Tout d’abord, ceux-ci sont pauvres en nutriments essentiels (mentionnés précédemment) et riches au contraire en sel, sucre, graisses saturées, conservateurs, etc. qui sont autant de potentiels éléments inflammatoires. L’autre raison de les éviter et que ce type d’aliment consommé régulièrement à long terme peut mener au surpoids, voire à l’obésité. Or, il est largement documenté que l’obésité constitue un facteur aggravant de l’asthme au quotidien.

Voici donc un ensemble de raisons d’améliorer sa diète au quotidien, en particulier si l’on souffre d’asthme. Néanmoins, dans la mesure où il s’agit d’une pathologie chronique et liée à une multitude de facteurs (dont certains difficiles à contrôler), il convient de se tenir prêt à tout moment en cas de crise d’asthme. Pour cela, la meilleure option reste de disposer d’un traitement pour lequel vous devez d’abord consulter un médecin, car il n’est pas possible d’obtenir des médicaments contre l’asthme tels que Bricanyl, Airomir ou Ventoline sans ordonnance. En effet, il convient de rappeler que comme tous les médicaments, ceux-ci peuvent avoir des effets secondaires variables, en particulier s’ils ne sont pas pris de façon adéquate. De plus, des contre-indications à la prise de tels traitements existent chez certaines personnes, d’où l’importance de définir celui qui est le mieux adapté pour vous auprès d’un médecin.

Partagez cet article