Bioaddict



le saviez-vous ?
Qu’est-ce que le Pavillon bleu ?
  • Le symbole emblématique du commerce équitable
  • Un écolabel qui récompense et valorise chaque année les communes et les ports de plaisance, engagés dans une démarche de gestion environnementale
  • Le nom du siège de l’Agence Européenne pour l’Environnement
Le nouveau règlement de l'agriculture biologique libère les semences
Agriculture bio et semences : vers la réapparition de nos "belles...
Le glyphosate va pouvoir nous empoisonner pendant encore 5 ans
Alimentation : plus de produits locaux que de produits bio dans les cantines d'ici 2022 ?
Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert a réaffirmé le 2 décembre l'objectif de passer à 50% de produits bio et locaux en restauration collective d'ici à 2022. Cependant, aucun pourcentage minimum de produits bios n'est envisagé. Si les conversions ne suivent pas, la part belle ira aux produits labellisés, locaux et régionaux.
Nouveau règlement sur l'agriculture biologique : la France doit aller plus loin
Il faut aller plus loin que le nouveau règlement européen sur l'agriculture biologique pour conforter une bio exigeante, tel est l'avis de la Fédération nationale de l'agriculture biologique (Fnab). Et rien ne s'oppose à ce que la France adopte un label complémentaire au label européen.
bad news

Le glyphosate va pouvoir nous empoisonner pendant encore 5 ans
Comme malheureusement on s'y attendait, malgré la pression des citoyens européens et de nombreuses personnalités scientifiques et politiques, les Etats membres de l'Europe viennent de voter la prolongation de l'autorisation du glyphosate pendant encore 5 ans...
good news

Sulfoxaflor : la justice suspend la vente de deux insecticides "tueurs d'abeilles"
Le Tribunal administratif de Nice a décidé le 24 novembre 2017 de suspendre l'autorisation de mise sur le marché des deux insecticides Closer et Transform à base de sulfoxaflor, considéré comme un néonicotinoïde " hautement toxique pour les abeilles " par les scientifiques, dans l'attente d'un jugement du dossier sur le fond.
Toxicité du glyphosate : des études dérangeantes rejetées pour des motifs " irrationnels "
De nombreuses études qui montraient la dangerosité du glyphosate, matière active de l'herbicide RoundUp de Monsanto, ont été écartées lors d'une évaluation européenne récente. Les motifs qui ont permis d'écarter ces études sont contestables, selon une expertise commandée par l'ONG Générations Futures. C'est pourtant grâce à cette évaluation que le glyphosate pourrait être réautorisé.
La population britannique appelée à soutenir la proposition d'interdiction du commerce de l'ivoire au Royaume-Uni
Le gouvernement britannique a décidé d'organiser une consultation publique sur l'interdiction du commerce de l'ivoire au Royaume-Uni. Le Fonds international pour la protection des animaux IFAW appelle les citoyens ainsi que les politiciens à se positionner en faveur d'une protection accrue des éléphants, dont le commerce de l'ivoire décime des populations entières.
good news

Perturbateurs endocriniens : le Parlement européen s'oppose à la Commission
Les eurodéputés ont tranché le 4 octobre : les critères qui définissent les perturbateurs endocriniens proposés par la Commission européenne ne sont pas assez protecteurs de la santé des citoyens. Cette dernière va devoir revoir sa copie rapidement.
bad news

Les Etats généraux de l'alimentation : les Régions se retirent des discussions
Les Régions de France se retirent des Etats généraux de l'alimentation. C'est un partenaire de poids qui disparaît au moment où le monde agricole espère de sa part des engagements sur l'avenir de l'agriculture biologique.
bad news

Le gouvernement revient sur l'interdiction du glyphosate
Fausse bonne nouvelle : le gouvernement n'a pas encore décidé d'interdire le glyphosate, la matière active du Roundup de Monsanto. Après les annonces contradictoires de la semaine, le gouvernement précise finalement qu'il attend la fin de Etats généraux de l'alimentation pour se prononcer.
Perturbateurs endocriniens : les Eurodéputés ont trois mois pour faire mieux
La dernière chance de limiter l'usage des perturbateurs endocriniens est désormais entre les mains du Parlement européen. Il peut encore faire barrage au texte laxiste proposé par la Commission européenne et adopté par les Etats membres, y compris la France malgré les engagements de Nicolas Hulot.
Les mesures pro-pesticides de Stéphane Travert provoquent un tollé
Le nouveau ministre de l'Agriculture Stéphane Travert, dans l'émission "Bourdin Direct" du 26 juin 2017, a déclaré vouloir ré-autoriser les insecticides tueurs d'abeilles, les épandages aériens de pesticides et interdire les préparations naturelles destinées à remplacer les traitements chimiques ! Une "honte", une "véritable provocation", "des cadeaux incroyables à l'industrie des produits chimiques " pour les ONG, abasourdies par ces déclarations.
Nicolas Hulot : " La France va rester ferme " sur les perturbateurs endocriniens 
Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et Solidaire, s'est prononcé le 23 juin pour un texte exigeant sur les perturbateurs endocriniens. Une proposition de la Commission européenne définissant ces produits doit être soumise au vote lors d'une réunion extraordinaire le 4 juillet à Bruxelles. La position de la France était très attendue, alors même qu'une récente étude a mis en évidence l'augmentation des pubertés précoces en France, en lien avec ces produits.